Nous, les Wallons, parlons français, un français empreint ça et là de belgicismes. Depuis tout jeunes, nous les entendons autour de nous, sans même savoir, parfois, qu’ils font partie des mots que les autres francophones n’utilisent pas et ne comprennent pas.   Durant mes études, mon professeur de français y a consacré un de ses cours et c’est là que j’ai été le plus étonnée, en voyant le nombre de.. Read More