Après un premier article sur les belgicismes paru il y a presque deux mois, je reviens, comme je vous avais dit dans cet article, d’ailleurs, avec un article spécial sur les expressions.

J’ai souri plus d’une fois, en écrivant ces quelques lignes car je ne me rends pas toujours compte que j’utilise des expressions « typiquement belges » et j’ai tellement été étonnée par certaines, que j’ai cherché un peu partout pour vérifier et être sûre que c’étaient bien des belgicismes.

 

Je commence avec les expressions que j’utilise le plus :

  • « Non, peut-être? » qui veut dire « Oui, évidemment »
  • « Oui, peut-être? » qui veut dire… « Bien sûr que non »… Je vous l’accorde, c’est un peu tiré par les cheveux…
  • « Que du contraire » : Au contraire
  • « Oui mais non… » : Montrer une réserve, « je veux bien être gentil mais faut pas exagérer »
  • « Dire quoi » : donner des nouvelles, dire ce dont il retourne

Celles qui me font le plus sourire :

  • « Avoir une touche » : Avoir un ticket
  • « Des tchics et des tchacs » : De nombreuses choses
  • « Houtsiplou  » : Trou perdu
  • « Ne pas avoir toutes ses frites dans le même sachet » : Ne pas avoir toutes ses facultés

Et enfin, les expression que j’entends le plus autour de moi :

  • « Ça ne peut mal » : Il n’y a aucun danger
  • « Jouer cinq lignes à quelqu’un » : Jouer un mauvais tour
  • « Faire malade » : Faire lourd
  • « Couper au court » : Prendre un raccourci
  • « Mordre sur sa chique » : Serrer les dents
  • « Chercher misère » : Chercher querelle à quelqu’un

Et vous, vous en utilisez beaucoup?