Il y a quelques semaines, j’ai lu cet article : How to act like a local in Belgium?. Un peu surprise de ne pas avoir découvert plus tôt ce site, j’ai parcouru quelques pages et je me suis arrêtée sur cet article qui m’a fait sourire, froncer les sourcils et laisser dubitative sur certains points.

On va voir, ensemble, les points qui m’ont le plus interpellée, tout en restant véridiques.

 

AA

 

« You wince every time someone orders ‘French fries’. They are Belgian, you know. »

Ah! Les fameuses French fries… Pour beaucoup d’étrangers (pour ne pas dire tous), les frites viennent bien de France et ça en agace plus d’un, dans nos contrées! L’explication de cette erreur est un peu floue, la plus courante est que « French » ne viendrait pas du mot France mais serait bien un terme issu du vieil irlandais, qui signifiait « couper en morceaux ». (Et donc, les frites seraient irlandaises?!?)

[Chauvinisme=ON] Quoi qu’il en soit, les meilleures viennent de chez nous! [Chauvinisme=OFF]


 

« You can tell from which part of Begium a person comes from based on their accent and fashion sense. »

C’est sans doute ce point qui m’a fait le plus sourire car je me suis rendue compte qu’aussi petit soit notre pays, nous avions, chacun dans notre région ce petit quelque chose qui nous rendait unique. Encore ce matin, à la radio, j’ai entendu une auditrice et dès ses premiers mots, j’ai reconnu l’accent liégeois. On m’a même déjà demandé plusieurs fois si j’étais Française, du à mon accent du sud du pays, proche de la frontière. Dès lors, dans une réunion de famille, selon les lieux de résidence de chacun, les accents peuvent être aussi variés que le nombre d’invités!

Pour la mode, on le voit assez facilement aussi. Qu’est-ce que je rêvais, plus jeune, d’habiter Liège, rien que pour son avant-garde et ses magasins hors du commun, remplis de vêtements ou accessoires qu’on ne trouvait pas là où j’habitais.


 

« Your wardrobe is an assortment of black, grey and other dark colours, and classic styles. You suspect those who wear bright clothes must be foreign. »

En lisant cette affirmation, j’ai été étonnée puis en y réfléchissant et en regardant autour de moi, je me suis rendue compte que beaucoup de personnes, dans la rue, portaient des vêtements foncés.

Bon, après, je reste assez dubitative… Je ne sais pas si c’est réellement différent dans les autres pays et/ou si la saison actuelle ne joue pas pour beaucoup. Mais c’est sûr qu’on rencontre peu de personnes avec des couleurs excentriques, comme je pourrais imaginer croiser en Angleterre. Ah bin tiens, en voilà un nouveau, de stéréotype…


 

« When you don’t like something in one chain store, you just travel to the same chain store 30km away to see what completely different fashion styles they stock. »

Combien de fois ça m’est arrivé, ça! Je faisais les magasins, avec les copines, je trouvais rien qui me plaisait puis quelques jours plus tard, j’y retournais avec ma maman, dans une autre ville et là, j’avais l’impression qu’ils avaient changé toute la collection, ça n’avait plus rien à voir avec les habits vus avant, dans cette même chaîne de magasins, mais à quelques kilomètres!


 

« You have a collection of the official glasses or bottles for every Belgian beer you’ve ever purchased, and can discuss at length the differences between lambic and gueuze beers or Abbey and Trappist ales. »

Ah! Mr M. et sa collection de verres à bière! Comme je l’ai maudit, durant notre dernier déménagement et toujours encore un peu maintenant, quand je vois le nombre de caisses remplies de verres, impossibles à ranger dans l’armoire qui déborde déjà… (Bon, j’avoue, j’aime ça aussi ; ça m’arrive de lui en offrir quelques-uns, pour parfaire sa collection et j’aime déguster chaque bière dans le verre approprié.)


 

« You spend time and effort to pair the right beer with your stew, moules frites, or stoemp. You even pair beers with dessert – the typical Belgian sundae, La Dame Blanche, goes great with a Belgian Cherish Raspberry Lambic beer. »

Alors là… Je n’ai rien à ajouter… Il suffit de parcourir mes articles pour comprendre à quel point j’aime cuisiner des plats à la bière et évidemment, les accompagner avec ce doux breuvage, par la même occasion. On a déjà parlé, Mr M. et moi, d’un futur article, consacré rien qu’au beer pairing, en dégustant différentes bières et trouver celle qui accompagnera le mieux possible le plat choisi. On vous en parle bientôt!


 

Pour conclure, je dirais que cet article n’est pas très loin de la vérité, même si je ne me sens absolument pas concernée par certains points.

Cependant, à la lecture, je me suis reconnue dans beaucoup de points, donc je suis bel et bien Belge, là, il n’y a aucun doute!

 

Et vous?