Brassin n°3

Pour notre brassin n°3, plutôt que d’améliorer la recette précédente, j’ai choisi d’essayer autre chose.

Premièrement, nous voulions encore utiliser cette fois-ci de l’extrait de malt, surtout par facilité, gain de temps mais aussi pour une question de matériel ; je n’ai toujours pas acheté de moulin, etc.

Deuxièmement, nous voulions faire une bière pas trop alcoolisée, plutôt blonde ou ambrée claire et surtout épicée. Question épices, nous étions ouverts : orange, cardamome ou coriandre, pour autant que cela ne soit pas trop complexe. Question houblons, je voulais quelque chose d’aromatique.
Malheureusement, à l’heure où j’écris ces lignes, nous n’avons toujours pas pu goûter le résultat de la recette précédente avec le Willamette!

Les ingrédients

Pour cette recette, je me suis inspiré d’une recette trouvée dans le livre « Comment faire sa bière maison? » – Editions Larousse. C’était une Cascade IPA légère, où j’ai modifié les houblons et les malts car c’était soit une recette tout grain, soit une variante en partial mash.

Concernant l’extrait de malt c’est facile, c’est toujours le blond et une toute petite touche d’ambrée. Et un peu de Brewbody car j’aime moins les bières aqueuses.

Concernant les houblons, je me suis laissé aller, aidé de l’outil Beersmith et voici ce que ça donne :

  • Hallertau Perle [5.70 %] – ébullition 60 min de la fin
  • Cascade [8.60 %] – ébullition 30 min de la fin
  • Willamette [3.90 %] – ébullition 20 min de la fin
  • Cascade [8.60 %] – ébullition 7 min de la fin (Je ne voulais pas laisser trop longtemps, on verra si c’était assez tout de même.)

Comme épices, j’ai simplement essayé les écorces d’orange douce de chez Brewferm (3,55 eur/100g), à quinze petites minutes de la fin.

Enfin, pour la levure, j’ai opté pour la levure sèche Safebrew T-58 de Fermentis « Levure de spécialité sélectionnée pour son développement d’arômes épicés et poivrés » juste ce qu’il fallait. Puis dans la bière précédente, je trouvais un goût de levure assez prononcé donc je voulais changer.

Le résultat

A l’heure actuelle, les six litres de cette bière sont toujours en fermentation primaire, nous allons passer demain en secondaire. La densité initiale était de 1054 et la bière est estimée à 5.5%.

En attendant, nous pourrons enfin déguster le brassin n°2 (amélioration du brassin n°1), dans une semaine.
Nous avons d’ailleurs choisi son nom : la Barbotée. Ne reste plus qu’à trouver l’étiquette!

En attendant cette dégustation avec impatience,
Cheers!