Depuis quatre ans, les rives de la Meuse et de la Sambre sont en fête, l’été. Et cette année, quatorze coqs géants de 2,20 m paradent, à travers dix villes de la Province de Namur.

Coq[s] Parade (Photo du site)
Coq[s] Parade (Photo du site)

Depuis une semaine, la « Coqs Parade » est arrivée à Namur, c’est la septième ville où ils élisent domicile. Si vous vous baladez vers le confluent et devant la Maison de la Culture, vous pourrez voir que de nouvelles statues ont pris possession des lieux.

 

001002

 

003004

 

005006

 

Huit coqs en tout y sont exposés ; trois à la maison de la Culture et les cinq autres se situent le long de l’eau, au Cap estival.

007008

 

C’est la Province de Namur qui est à l’initiative de ce projet. Elle a proposé à chaque commune participante (Dinant, Hastière, Jemeppe-sur-Sambre, Profondeville, Yvoir, Andenne, Namur, Floreffe, Sambreville et Anhée) de choisir un artiste pour décorer un coq blanc. Le choix de la ville de Namur s’est tourné vers l’artiste Benoît Deroux.

009010

 

Pour les quatre autres coqs, deux d’entre eux sont pour les partenariats médias, le troisième a été décoré en fonction de votes, sur la page Facebook de l’événement et le quatrième est décoré sur le thème du vélo, thématique mise à l’honneur en 2016.

011012

 

Ils sont à Namur jusque demain. Si vous les avez ratés, rendez-vous à Sambreville (du 4 au 9 septembre) et/ou à Anhée (du 11 au 20 septembre).

013014

 

Après la parade, chaque ville récupérera son coq. Le Namurois pourrait revenir au confluent, sur le chemin du halage.

015016

 

Mon coup de cœur, dans les huit que j’ai pu voir, est celui de Dinant. Je ne critique en rien les autres qui ont tous un petit quelque chose mais celui-ci m’a beaucoup plu. Seul petit bémol, l’artiste a voulu apporter un peu de Dinant et ses couques, tout le long de la parade, en collant des bouts de celles-ci sur les plumes puis en les peignant. Malheureusement, les oiseaux sont plus gourmands que spectateurs…

017