Il y a trois mois, déjà, je vous racontais ce que j’adorais et ce que j’aimais moins, en automne. On se retrouve donc pour un article sur l’hiver.

 

 

C’est la saison de la neige, du froid intense et des journées courtes mais l’hiver a aussi ses moments dont je ne saurais me passer… Cette année, j’ai eu un peu de mal à me rendre véritablement compte qu’on arrivait en décembre, à cause de la météo plus que clémente. Je ne sais pas vous mais moi, même Noël m’a paru un peu fade, cette année, sans un peu de neige tant espérée ou même sans degrés négatives…

Mais depuis quelques jours, les températures ont baissé, la neige a fait son grand retour, paralysant certaines régions et les grosses vestes bien chaudes sont enfin LA pièce à porter!

 

Ce que j’aime le plus, en hiver, c’est le froid, voire le gel! Oui, oui, je vous avais déjà dit, dans l’article sur l’automne, à quel point j’aimais le froid. Dès le réveil, tout est différent ; passer devant la fenêtre et voir cette nature recouverte d’un fin film blanc, j’adore ça! J’aime aussi me promener en ville, par ce temps et me dépêcher pour entrer dans un magasin pour me réchauffer ou m’engouffrer dans un café pour commander une boisson chaude.

J’aime resortir les grosses écharpes, les gants et les bottes fourrées qui étaient cachés au fond de mon armoire, depuis de longs mois. Je ne suis pas du genre très frileuse, alors il faut que les températures soient assez basses pour que je sorte tout mon attirail! J’aime m’y emmitoufler jusqu’à ce qu’il n’y ait que mes yeux qui soient visibles.

J’aime les soupes fumantes ou le chocolat chaud, à l’abri du vent, sous un chalet, pendant un marché de Noël. Ou encore regarder tous les épisodes d’une saison d’une nouvelle série, en seulement quelques jours, juste lui et moi, dans le divan, enfuis sous un plaid épais et en pyjama.

1

 

Par contre, durant ce trimestre, il y a une chose que je déteste par-dessus tout et c’est ce qui m’arrive en ce moment, du coup, je suis plutôt bien placé pour en parler… Je hais les microbes! Ceux qui mettent notre système immunitaire à rude épreuve et qui nous font éternuer sans cesse. Je déteste cette douleur ressentie à chaque mouvement et le fait de devoir acheter des mouchoirs par caisses entières (j’exagère à peine…).

 

 

Bref, en hiver, j’aime ce calme, juste après l’effervescence des fêtes. Même si on est en période de soldes, la ville reste paisible, avec peu de monde dans les rues dès que la nuit tombe.

 

J’ai fait quelques photos des premières gelées pour cet article, bravant le froid, le verglas et le nez rouge mais quel plaisir de sortir par ce temps, seule, au milieu de ces passants interloqués par mon sourire.