J’ai testé, ce week-end… Le Villagio della birra!

 

01

 

Ce n’est pas le premier festival de ce genre où nous sommes allés (si vous nous suivez sur Instagram, vous le savez déjà) mais c’est bien le premier festival en dehors de la Belgique que nous avons visité.

Cette année, c’était la dixième édition de ce festival, plus connu sous le nom de « Villagio della birra », festival des petites brasseries artisanales, qui avait lieu à Buonconvento, en Toscane (Italie), de vendredi à dimanche.

02

 

Nous avons organisé nos vacances de manière à pouvoir y assister fait un petit détour, pendant nos vacances pour pourvoir déguster des bières inconnues étrangères en se fixant un seul objectif : ne pas boire de bières belges, autant découvrir d’autres brasseries.

Nous sommes arrivés à Buonconvento samedi, vers 14h. Nous avons directement installé notre tente pour pouvoir profiter rapidement du festival. Si, comme nous, vous avez choisi entre « boire ou conduire », sachez que le camping est totalement gratuit et qu’aucune réservation n’est requise. Le gros bémol, seulement, c’est qu’il n’y a pas de sanitaire. Et autant vous dire qu’après une nuit en tente précédée d’un festival de bières, ne pas pouvoir prendre une douche, c’est moyen…

03

 

Comme je vous l’ai dit plus haut, nous sommes arrivés au festival vers 14h, un peu tôt, à mon goût car il n’y avait pas beaucoup de monde (la foule est arrivée aux alentours de 19h). Nous avons découvert le site, qui comprenait un grand hangar, où toutes les brasseries étaient réunies, un chapiteau pour accueillir les visiteurs et quelques stands de nourriture. Le tout dans un décor absolument magnifique! Rien que pour le plaisir des yeux, ce détour valait le coup!

04

 

05

 

L’entrée n’était pas payante, il fallait juste acheter le verre 4€ (avec lequel vous repartez), si vous voulez goûter des bières.

06

 

Munis de nos précieux, nous avons fait le tour des brasseries présentes. Il y avait, évidemment, beaucoup d’italiennes et de belges et aussi quelques anglaises, autrichiennes, hollandaises, canadiennes, espagnoles et américaines.

07

 

Nous avons dégusté pas mal de bières, principalement italiennes et bien mangé. Différents stands étaient proposés, dont l’immanquable pizzeria mais il y avait aussi des plats cuisinés à la bière. Le samedi, par exemple, des carbonnades à la flamande et frites étaient vendues.

08

 

En soirée, différents concerts étaient programmés. Nous avons assisté à l’un d’entre eux qui était un groupe de reprises, tant italiennes populaires (à ce que nous avons compris) qu’étrangères.

09

 

Et finalement, pour ceux qui n’en auraient pas eu assez, il était possible d’acheter toutes les bières présentées au festival. Puisqu’une image vaut mieux qu’un long discours…

10

 

Mon avis sur le festival est plus tranché que celui de Mr M.; j’ai goûté de bons produits (et des bières moyennes, aussi) mais je n’ai pas vraiment été époustouflée. Bon, déjà, je m’attendais à quelque chose de plus grand. Je ne m’étais pas attardée sur leur site, avant notre départ et il est vrai qu’arrivée là-bas, je pensais entrer dans une superbe cave (les voûtes qu’on pouvait voir sur les photos des années précédentes laissaient présager une magnifique salle). De plus, la fatigue des derniers jours (des vacances pas très reposantes) m’a empêchée de profiter dès le départ.

Et enfin, le manque de douche, voire même d’évier et les toilettes vraiment très sales ont fait basculer la balance du mauvais côté, en ce qui concerne ma première impression.

Pour en revenir au festival même et aux brasseries, j’ai été plus que surprise par une bière en particulier, la Sugar Kane, de type Barley Wine, de la brasserie italienne Toccalmatto. Mr. M l’a choisie pour moi car il savait qu’elle me plairait et en effet, je n’ai pas été déçue. Une bière forte, à la limite du goût du vin cuit, que l’on pourrait déguster, pour moi, en digestif. Si vous la croisez, goûtez-là, vous ne serez pas déçus si vous aimez ce genre de bière.